Algues bleues dans les lacs, la situation s’aggrave

WEISWAMPACH – Le ministère de l’Environnement (LU) a indiqué, ce mardi, qu’en raison de la présence d’algues bleues au lac de Weiswampach, la baignade y est aussi interdite.

Le ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable a annoncé ce mardi que dans un contexte de surveillance des eaux de baignade intensifiée, «une prolifération de cyanobactéries dans le lac de Weiswampach a été détectée». Une concentration de 10 µg/l de microcystine a été mesurée, dépassant ainsi le seuil d’alerte de 4 µg/l.

En raison de la présence de ces algues bleues, la baignade et toute autre activité nautique sont désormais interdites. Les cyanobactéries «peuvent provoquer des problèmes de santé chez l’homme et les animaux, suite à la production de toxines», rappelle le ministère. Il est recommandé de ne pas consommer les poissons pêchés dans le lac et de ne pas laisser les chiens et autres animaux domestiques boire l’eau du lac.

Tout va bien à Remerschen

La fermeture du lac à la baignade intervient seulement deux semaines après celle de la plage «Rommwiss», au lac de la Haute-Sûre, également en raison de la prolifération d’algues bleues. L’an dernier, les plages luxembourgeoises avaient aussi été touchées par le phénomène.

En ce qui concerne l’étang de Remerschen, «aucune prolifération de cyanobactéries n’y a été observée et la baignade y reste à ce stade autorisée», selon le ministère.

(mme/L’essentiel)